L'équipe du Golem Théâtre :

Michal Laznovsky :

Auteur dramatique, traducteur, metteur en scène, codirecteur de la compagnie Golem Théâtre

Il a longtemps travaillé dans l’un des théâtres les plus connus de Prague : le Théâtre Réaliste. C’est là qu’il participera à l’un des spectacles-clef des évènements de 1989, « Respublika », qui retrace l’histoire démocratique de la Tchécoslovaquie de Masaryk. Il est l’auteur d’une douzaine de pièces de théâtre. Il a reçu le prix Radok (les Molières tchèques) pour sa pièce « Philoctète abandonné » ainsi que le prix F. Langer pour un recueil de nouvelles. Il est aussi l’auteur d’une dizaine de pièces radiophoniques (prix des auditeurs pour sa pièce « Les Jardiniers ») ainsi que de scénarios pour la télévision et le cinéma (avec Vera Chytilova). Il est également l’auteur d’adaptations pour le théâtre. En 1991, il est en Résidence à la Maison des Ecrivains de Saint-Herblain où il écrit la pièce « Le Mensonge », publiée chez Acoria, puis au Nouveau Théâtre d’Angers dans le cadre des programmes Courants d’est. Il a traduit et publié en tchèque des pièces de V. Novarina, B.-M. Koltès, E.Schmith, P. Claudel, E. Cormann, J.-C. Carrière, Y. Reza... Chargé de cours d’écriture théâtrale à l’Académie Supérieure de Théâtre de Prague, il fut aussi responsable des programmes culture de la Radio nationale tchèque.
Ses dernières pièces : « Héritage de feu » (2013), créée à l’opéra de Dijon et « Casablanca 41 » (2015), ont été écrites en français.

Frederika Smetana :

Codirectrice de la compagnie Golem Théâtre, comédienne

Après une formation au CNR de Nice, elle entre à l’Académie Supérieure de Théâtre de Prague. À Paris, elle suit les cours de Niels Arestrup, Philippe Minyana, Francine Bergé à l’École du Passage. Elle a travaillé avec Petr Forman et Ivo Krobot au Théâtre National de Prague. Elle a interprété le rôle de Jeanne d’Arc dans l’oratorio de Honegger-Claudel aux côtés de Michel Favory, de la Comédie française, sous la direction de Serge Baudo.
Après la Révolution de velours, elle est responsable de la programmation Théâtre et Danse aux côtés d’Olivier Poivre d’Arvor, à l’Institut français de Prague.
Elle a assisté Daniel Mesguich pour la création de l’opéra de Laurent Petitgirard « Elephant-man » à l’Opéra d’Etat de Prague, puis à l’Opéra de Nice. Elle intervient régulièrement dans le cadre de séminaires ou de publications sur les questions de transmission de la Mémoire. Elle a traduit plusieurs textes de Michal Laznovsky ou d’auteurs tchèques destinés aux créations de la compagnie.

Gilbert Gandil :

Compositeur, musicien. Il crée en 1974 le groupe Pulsar (édité chez CBS) qui a tourné jusqu’en 1989 en France et à l’étranger. Poly-instrumentiste, il se consacre depuis 1981 à la création de musiques pour le théâtre, le cinéma et l’audiovisuel. Il a travaillé pour le théâtre avec Wladyslaw Znorko, Jean-Christophe Sais, Yves Beauchesne, pour des projets chorégraphiques de la Biennale de la Danse à Lyon, pour le théâtre jeune public, pour des films scientifiques, et a enregistré des albums pour Lazer Product.

Philippe Vincenot :

Cofondateur de la compagnie L’attroupement, à Strasbourg, avec lequel il joue entre autre Jules César, la bataille d’Hernani, Un chapeau de paille d’Italie au festival d’Avignon. En 1992, il entame une collaboration avec le metteur en scène Wladyslaw Znorko et la compagnie Cosmos Kolej avec laquelle il crée de nombreux spectacles qui tournent à l’étranger et notamment à Prague : Le Traité des mannequins, Ulysse à l’envers, Sveîk au terminus du monde...
Il est auteur de plusieurs pièces de théâtre.

André Le Hir :

Comédien. Après une licence de Lettres Modernes, il intègre la première promotion de l’Ecole du Théâtre National de Bretagne.
Metteur en scène, il monte Déjeuner chez Wittgenstein de Thomas Bernard, L’amante anglaise de Marguerite Duras, Outrages de Ludovic Janvier...
Acteur, il travaille notamment sous la direction de Vincent Rouche, Didier Carrette, Chantal Morel, Youri Pogrebnichko, Hubert Colas, Jean-Jacques Mateu, Isabelle Pousseur, Guillaume Paul... Il crée plusieurs solos dont Premier amour de Samuel Beckett, Brèves d’amour de Ludovic Janvier, Ce que j’appelle oubli de Laurent Mauvignier...
Chanteur et pianiste autodidacte, il interprète Chansons pour rien, Promenade Sheller (chansons de William Sheller et textes d’Agota Kristof)...
Il accompagne plusieurs auteurs en lecture à voix haute (J.M.G. Le Clézio, Jean-Marie Laclavatine, Gilles Lapouge, Pascal Quignard, Marie-Hélène Lafon...).

Vitek Nermut :

Violoniste. A fait ses études à l’Université Charles de Prague (master de musicologie) et à l’université de musique de Trossingen, Allemagne (master de violon baroque).
En 1999-2000, il est admis dans le cadre d’un programme d’échange au sein du département de jazz de l’université de la Nouvelle-Orléans.
Depuis 1999, il a une activité d’enseignant en même temps qu’interprète. Il a travaillé avec un grand nombre d’ensembles de musique classique et de jazz ainsi que pour le cinéma et le théâtre : Original Prague Syncopated Orchestra, L‘Orchestra Barocca della Mitteleuropa, Neue Hofkapelle Müchen, Armonico Tributo Austria, Instrumenta Musica, Capella Regia, Musica Florea, Ensemble Inégal, Societas Incognitorum, Musica Figuralis, The Czech Ensemble Baroque, Golem Theatre.

Le dossier complet :